nouveau depart

Mon aventure auprès de Mappy SA se termine aujourd’hui après plus de 14 mois passés.

Depuis l’arrivée des app stores ,  j’avais toujours rêver de travailler dans la mobilité dans le but de créer mes propres “apps” et pas pourquoi sortir le prochain hit.  Les témoignages d’ un développeur solo devenu riche faisaient la Une. Jusqu’au jour où l’appli d’un collègue de Siemens lui rapporte plus que toute notre prime annuelle : plus de 8000€  pour coder en un weekend . Donc pourquoi pas se lancer ? J’avais pleins d’idées mais j’étais incapable de les développer, ces idées restaient sur le papier. J’ai commencé à apprendre le soir.

Chose faite pendant cette période, j’ai appris beaucoup au quotidien et j’ai contribué à différentes versions de l’application Mappy . Disons que cette expérience était une marche qui m’a ouvert d’autres horizons.

En fait, je me suis toujours considéré comme un entrepreneur dans l’âme sans jamais créer d’entreprise 🙂 (ah le mytho ). Et voilà que je commence une activité de freelance bientôt avec une structure en cours de création.  Je compte commencer avec une EIRL en essai . Si cette activité se prolonge , je vais la transformer en EURL . Si je décide de redevenir salarié, la fermeture d’une entreprise individuelle est plus simple qu’une société.

Merci pour vos mots. Et je remercie les personnes présentes et leur bonne humeur  en particulier les Jérôme(s) C. et D. , Sylvain , Xavier, Claire, Mathieu , Marie , Axelle, Lionel …

Edit 3/08/12 

je crois que je vais finalement opter pour le statut d’EURL (Entreprise Unipersonelle à Responsabilité Limitée  )  rien que pour le personnel du CFE ( centre de formalité des Entreprise ) de Paris. Ils sont sous-staffé, accueillants.
Pour le statut d’EIRL ( Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée ) , en profession libéral, ca se passe à l’URSSAF. C’est souvent rempli de monde débordé. Le top, on ne peut pas créer une EIRL avant d’avoir commencé à travailler.
Mais les frais de fonctionnement d’une EURL sont plus lourds . Et surtout la fermeture d’une EURL est plus coûteuse. Donc pas rentable pour 6 mois d’essai.

La vrai différence de statut entre les deux : dans l’EURL , la société (personne morale) et son gérant sont bien séparés. Les créanciers ne peuvent saisir que son capital social.
Dans une Entreprise Individuelle , son créateur est responsable des dettes. Donc ses créanciers peuvent saisir son patrimoine. C’est le cas des professions libérales.
La nuance dans une EIRL , l’entrepreneur a deux patrimoines : le personnel et celui de son entreprise.
EURL == société  et EIRL == personne physique

Advertisements